[vc_row][vc_column][vc_column_text]

S'exprimant notamment sur le choix par le gouvernement de  l'ordonnance du 3 juin 2020 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi du 24 décembre 2019 pour l'exercice 2020, ceci en lieu et place d'un projet de loi rectificatif, le député et porte-parole  de l'Union démocratique du Cameroun dénonce l'atteinte à l'indépendance de la représentation nationale.  Par Florentin Ndatewouo Entretien  ...
Lire La Suite…
Patricia Tomaïno Ndam Njoya, Ousmanou Sa'aly, et Boubary Djidda ont choisi la fonction de maire au détriment de celle des députés. Ils sont remplacés par les honorables Jiha Tankoua ( Udc), Ernest Abiassou (Fsnc), Ahmadou Mohamadou (Fsnc).  Par Florentin Ndatewouo La session parlementaire du mois de juin se fera désormais en marge de la présence de trois membres de la chambre basse du parlement. Patricia Tomaïno Ndam Njoya, Ousmanou Sa'aly, et Boubary Djidda ont choisi la fonction de maire au détriment de celle des députés. Ils ont été remplacés ce 10 juin, par les honorables Jiha Tankoua  de l'Union démocratique du Cameroun (Udc), Ernest Abiassou Front pour le salut national du Cameroun (Fsnc), Ahmadou Mohamadou (Fsnc). Cette mutation a eu lieu au terme de la cérémonie d'ouverture de la deuxième session parlementaire de l'année en cours. Au cours de cette cérémonie, la pandémie liée au corona virus s'est inscrite dans ...
Lire La Suite…
Par Florentin Ndatewouo L'ouverture de la deuxième session parlementaire du mois de juin a lieu ce jour à 11h. Le palais des congrès de Yaoundé a été retenu pour servir de cadre pour les travaux. Pendant un mois, les députés vont s'atteler à l'examen et à l'adoption des textes de loi soumis à leurs appréciations. Au rang de ces textes, figure l'ordonnance du 3 juin 2020 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi du 24 décembre 2019, portant loi de finances de la République du Cameroun pour l'exercice 2020. Ordonnance modifiant LF 2020 En outre, la problématique de la réforme de la Constitution du 18 janvier 1996, ainsi que la loi du 19 avril 2012, modifiée et complétée par la loi du 21 décembre 2012 portant code électorale intéressent certains députés, notamment l'honorable Koupit Adamou de l'Union démocratique du Cameroun (Udc), l'honorable Cabral Libii, député et non moins président ...
Lire La Suite…
A travers une manifestation pacifique ce 9 juin, les membres du Syndicat national des journalistes du Cameroun ont dénoncé le décès de leur confrère. Soupçonné d'intelligence avec les groupes armés non étatiques appelés ambazoniens, le défunt n'a pas eu droit à un procès équitable comme le prévoit l'article 8 du code de procédure pénal. Par Florentin Ndatewouo La mort du journaliste Samuel Ebuwe, plus connu sous le nom de Wazizi ne sera pas vaine. Ce mardi 9 juin, les membres du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) se sont mobilisés pour revendiquer la manifestation de la vérité sur la disparition de leur confère. Vêtus de gilets de couleur bleu estampillés aux effigies dudit syndicat, la corporation s'est dirigée en silence vers le ministère de la Communication. Arrivés l'entrée principale de ce département ministériel, les professionnels de l'information ont délivré les messages portés sur les pancartes confectionnées pour la circonstance : ...
Lire La Suite…
Francis Sama Asanga est décédé le 8 juin 2020 à Yaoundé des suites de maladie. Par Jenner Onana Une bibliothèque juridique vient de brûler . L'ancien bâtonnier Francis Sama Asanga (2012-2015) est mort aux premières heures de la matinée du 8 juin 2020, des suites de maladie dans la clinique le Jourdain à Yaoundé. Il était âgé de 62 ans. « Je suis dévasté ». En trois mots, le bâtonnier des avocats du Cameroun exprime son émotion devant la disparition de son ancien collègue. Joint au téléphone, Me Charles Patie Tchakounte peine à trouver les mots après l’annonce du décès de cet ancien bâtonnier. Francis Asanga Sama est élu bâtonnier le 15 août 2012 avec un total de 252 voix. Ceci au cours d'un scrutin qui l’opposait aux Me Jackson Ngnie Kamga, Junior Eta Bessong (bâtonnier sortant) et Charles Njualem respectivement arrivés en deuxième, troisième et quatrième positions avec respectivement ...
Lire La Suite…
Nombre de ces structures académiques ont mobilisé les points de lavage de mains, poste de thermoflash, à l’effet de se conformer à l'observance de ces prescriptions. Dans sa communication du 28 mai dernier, le premier ministre a instruit la reprise des cours  suivant la flexibilité de chaque université, dans le respect du calendrier académique réajusté. Par Florentin Ndatewouo    Il faut montrer patte blanche pour accéder à l’intérieur du campus de l’Université de Yaoundé I. Ce lundi 1er juin, étudiants, personnel enseignant sont soumis à la prise de température dès l’entrée principale de cette institution universitaire. Munis de cache-nez, ils sont ensuite dirigés aux différents points de lavage de mains avant tout déplacement. A quelques mètres de l’entrée principale du rectorat, une banderole accueille les passants avec le message de sensibilisation  suivant : « Comment prévenir l’infection au corona virus ? Privilégiez les modes de salutation sans contact Physique. » L’Ecole supérieure des Sciences et Techniques ...
Lire La Suite…
Le recteur de cette institution académique  parle en partie du désengorgement de l’Université. Maurice Aurélien Sosso invite les responsables des établissements placés sous la tutelle de la structure dont il a la charge à respecter la limite de 50 personnes par salle de classe. Par Florentin Ndatewouo Renforcement de la lutte intra-muros contre le coronavirus grâce au  relèvement du niveau de sécurité sanitaire au sein des campus universitaires ; « l’organisation en tant que de besoin, des campagnes de dépistages au sein de la communauté universitaire en cohérence avec les programmes élaborés à cet effet par le ministère de la Santé publique. » Tels sont, entres autres, les principes de base devant orienter la stratégie de lutte prévue par l’Université de Yaoundé I. Ces principes visent à encadrer la reprise des cours le 1er juin prochain à l’Université de Yaoundé I, en fonction de l’évolution de la pandémie du covid-19. Le professeur Maurice ...
Lire La Suite…
Il est le président du Front populaire pour la réconciliation et la relance, en abrégé « Fpr ». Cette formation politique autorisée par le ministre de l’Administration territoriale hier 27 mai entend réconcilier partout où la haine, la mésentente, ont généré des fractures. Par Florentin Ndatewouo L’arène politique camerounaise accueille un nouveau membre : « est autorisé, pour compter de la signature de la présente décision, le parti politique dénommé : Front populaire pour la réconciliation et la relance », en abrégé « Fpr », dont le siège est à Yaoundé, dans le département du Mfoundi», dispose l’article 1 de la décision du ministre de du l' Administration territoriale, Paul Atanga Nji, signé le 27 mai 2020, autorisant le parti dénommé : Front populaire pour la réconciliation et la relance, en abrégé « Fpr ». L’article 2  de ladite décision indique que  « ce parti a pour objectifs de : Réconcilier les gens partout où la haine, la mésentente, les ...
Lire La Suite…
Monseigneur Samuel Kleda renvoie à une date ultérieure la rentrée scolaire au sein de l’archidiocèse de Douala , en raison de la situation grandissante de la pandémie du covid-19. Cette mesure de l’archevêque est consécutive de celles prises par le collectif des syndicats d’enseignants du Cameroun. Lequel annonce une mobilisation de ce corps de métier en cas de nécessité. Par Florentin Ndatewouo       La reprise des cours  présentiels n’aura pas lieu le 1er juin prochain dans les maisons de formation de l’archidiocèse de Douala. « Compte tenu de la situation grandissante de la pandémie du Corona virus dans notre pays, et de l’obligation que nous avons de protéger la santé de tous, nous avons décidé de concert avec les autres évêques de la province ecclésiastique, de renvoyer la rentrée initialement prévue le 1er juin prochain dans nos trois maisons de formation à une date ultérieure qui vous sera communiquée en temps opportun. » ...
Lire La Suite…
Maurice Kamto a procédé le 26 mai à une remise de 3000 masques chirurgicaux, et 1000 tests au président du comité de gestion, Christian Penda Ekoka. Cette remise de dons intervient après une attaque verbale dirigée contre  l’initiateur du programme humanitaire Survie-Cameroon-Survival-Initiative, par « le mouvement des patriotes ». Par Florentin Ndatewouo L’association Survie-Cameroon-Survival-Initiative (SCSI) poursuit ses activités. Maurice Kamto, initiateur de ce programme humanitaire a procédé hier 26 mai, à la remise à son domicile de 3000 masques chirurgicaux, 1000 tests  à son président du comité de gestion, Christian Penda Ekoka, pour distribution  au personnel médical. Ceci dans le cadre de la lutte contre la pandémie du covid-19. La veille de cette remise de matériel de lutte contre le covid-19, Maurice Kamto a fait l’objet d’attaques verbales en provenance d’une dizaine de personnes se réclamant du « mouvement des patriotes ». Vêtus de T-shirt vert-rouge-jaune, d’une banderole, les membres dudit mouvement défilent devant ...
Lire La Suite…
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031