[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Au cours de sa comparution le 22 mai devant le Tribunal criminel spécial, Dieudonné Oyono  présente les différents acteurs intervenants dans la chaine. L’ancien recteur  de l’Université de Douala limite sa responsabilité à la gestion administrative, indique que les questions d’ordre financières relèvent de la compétence du contrôleur financier et de l’agent comptable. Par Florentin Ndatewouo Deux ministères interviennent dans l’application du Budget d’investissement public (Bip). Il s’agit du ministère de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), et le ministère des Finances (Minfi). « Le Minepat transmet la liste des projets au recteur parce que le recteur est chargé de la phase administrative de la dépense. Le recteur supervise la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des projets, c’est-à-dire qu’il supervise les procédures de lancement d’appel d’offre, il convoque la commission de passation des marchés. Une fois les marchés réalisés, il convoque la commission de réception ...
Lire La Suite…
L’infraction aurait été commise dans le cadre de la réalisation des projets financés par le Budget d’investissement public (Bip) pour l’exercice 2014-2015. Il est par ailleurs reproché à l’ancien recteur de l’Université de Douala, la signature des décisions portant ouverture des caisses d’avance, en préparation des jeux universitaires au mois de mai 2014. Au soutien de ses déclarations, le mis en cause dit avoir agi conformément aux lois et règlements. Par Florentin Ndatewouo L’audience du 22 mai dernier a été consacrée à l’audition de Dieudonné Oyono. L’ancien recteur de l’Université de Douala est  accusé des faits de « détournement de biens publics (Dbp), coaction de Dbp) ». L’infraction de détournement de biens publics aurait été commise dans le cadre de l’organisation des jeux universitaires. Lesquels ont eu lieu à Douala au mois de mai 2014. Le ministère public, pendant la cross examination reproche au professeur Dieudonné Oyono d’« avoir signé les décisions portant ...
Lire La Suite…
Le tribunal criminel spécial (Tcs) devra s’épancher ce 22 mai, sur l’examen du dossier relatif à l’affaire ministère public (Université de Douala) contre Dieudonné Oyono. L’ancien recteur de l’Université de Douala est accusé des faits de  « détournement de biens publics ». Des faits également reprochés à sieur Eyenga Ottou Louis Gonzagues. En outre, Anicet Ottou, sieur Abdoul-Aziz, sieur Amta, Yves Bertin Nandjou comparaitront eux aussi dans la cadre de la même affaire. Devant le tribunal, ils répondront des faits de « coaction de détournement de biens publics » ...
Lire La Suite…
Située au lieudit Minkoameyos au quartier  Nkolbisson à Yaoundé, la parcelle querellée oppose sieur Bitomo, Justin Désiré Ambassa, Jeanne Ngabe, à Madeleine Nke, plaignante. Il est reproché aux mises en cause les faits de  « trouble de jouissance, complicité de trouble de jouissance et vente illicite de terrain ». Florentin Ndatewouo 6000 mètres carrés de terre sont au cœur d’un conflit le 13 mai dernier  au Tribunal de première instance (Tpi) de Yaoundé Centre-administratif. Ce conflit oppose Madeleine Nke épouse Ndong, aux prévenus sieur Bitomo, Justin Désiré Ambassa, Jeanne Ngabe, et monsieur Ngalle. Il est reproché à ces derniers les faits de « trouble de jouissance, complicité de trouble de jouissance et vente illicite de terrain ». Aux dires de dame Nke, plaignante, monsieur Ngalle a avoué avoir acheté le terrain querellé auprès de Jeanne Ngabe à Minkoameyos, au quartier Nkolbisson à Yaoundé en 2016. Cette vente aurait été facilitée par sieur Bitomo. Responsable ...
Lire La Suite…
Par Florentin Ndatewouo Christian Penda Ekoka annonce ce 15 mai, la mise en liberté des 6 bénévoles arrêtés le 11 mai dernier. Sur son poste Tweeter, le président du comité de gestion de l’opération humanitaire menée par l’Association Survie-Cameroon-Survival initative (SCSI) fait savoir que « les bénévoles viennent d’être libérés. Chaleureuses félicitations à tous ceux qui de loin et de près ont œuvré pour cette libération.» Les 6 bénévoles arrêtés avaient été interpellés sur la place du marché de Mokolo alors qu’ils procédaient à la distribution des masques de protection et des gels hydro-alcooliques. Après avoir été incarcérés au Commissariat central numéro II, ils ont été entendus le lendemain au parquet, devant le procureur près le Tribunal de grande instance (Tgi)de Yaoundé centre-administratif ...
Lire La Suite…
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031